Corps

Les situations d’adolescents et de jeunes en difficulté nécessitent  parfois des prises en charge multiples et coordonnées. Des coopérations intersectorielles sont sollicitées pour proposer des accompagnements individualisés « sur mesure ».

Dans cet objectif, la commission de « gestion des situations complexes » a été créée à la demande de l’ensemble des acteurs de la santé et de la protection de l’enfance du département.

 

Corps

Outil ressource et de soutien pour les professionnels, la commission de gestion des situations complexes se déroule mensuellement et traite de deux situations de jeune pour chaque session.

La commission composée de membres permanents, représentants pour la plupart des institutions signataires de la convention du GIP se réunit sur saisine d'un ou de plusieurs partenaires accompagnant un jeune dont la situation présente un risque de rupture ( dans le soin, la scolarité..).

Cette commission permet à des acteurs de champs divers, d'échanger dans un lieu neutre sur la prise en charge plurielle. L’objectif est de comprendre les engagements possibles de chacun et de construire de manière collégiale un nouveau projet pour le jeune concerné.

L'accent est porté sur la prévention de la dégradation des situations. La commission doit être saisie au plus tôt, dès repérage d'un risque de rupture pour le jeune.

Régulièrement, sont conviés d'autres partenaires qui sont repérés comme "experts ", au plus près de la thématique abordée.

A l'issue des échanges, des préconisations sont retenues et permettent l'élaboration d'un projet global individualisé.

L'équipe de la MDJA anime la commission, assure la coordination et rédige le compte-rendu. Un comité de suivi se réunit au cours de l'année afin d'évaluer et de réajuster le dispositif.